Ce matin, en allant porter les enfants à l’école, j’ai réfléchi à mon entourage, aux gens que je côtoie et je me suis demandée si je connaissais 1 personne qui ne voulait pas perdre de poids ? Après quelques minutes de réflexion, j’en ai identifié 2 et peut-être 3. C’est une moyenne d’environ 5 %.

Et je comprends.

Je comprends que nous sommes dans une société où l’apparence et les standards de beauté sont omniprésents et qu’il y a une énorme pression sur nos épaules.

Je comprends que les médecins parlent de perte de poids selon l’IMC malgré le diagnostic d’une parfaite santé.

Je comprends que la comparaison est innée et qu’il est difficile de ne pas regarder « l’autre » sans s’en vouloir de ne pas avoir fait assez d’efforts pour perdre du poids.

Aujourd’hui, je suis là pour vous dire que vous avez le droit de vouloir perdre du poids.

Vous avez le droit de ne pas vous sentir si bien dans votre corps, et surtout, vous avez le droit d’être découragé parce que le processus n’est pas facile.

Chaque fois qu’un client se retrouve devant moi et me demande des conseils pour perdre du poids, dans la grande majorité des cas, nous revenons à la relation qu’il a à l’alimentation et comment la transformer afin que tout devienne plus instinctif et simple.

Mais comme je ne vous ai pas devant moi aujourd’hui, et que vous êtes peut-être à la recherche de trucs et astuces simples, qui ne comprennent ni restriction, ni interdit, ni calcul de calorie, je vous propose mes meilleurs conseils pour perdre du poids.

1Cuisiner

Le premier conseil que je pourrais vous donner, c’est de cuisiner le plus souvent possible vos repas. Lorsque vous cuisinez vos propres repas, vous savez exactement ce qui se retrouve dans votre assiette et les ingrédients utilisés. Vous pouvez ainsi éviter les additifs alimentaires, réduire la quantité de sucre, de sel et de matières grasses ajoutés, et adapter les recettes en fonction de vos préférences alimentaires et de vos besoins nutritionnels.

Réalistement, je sais que c’est compliqué. Mais si vous prenez le temps de bien faire votre planification de repas de la semaine et de choisir des recettes faciles à réaliser avec un peu de préparation en amont, vous verrez à quel point le processus peut être simplifié.

2- Avoir une alimentation équilibrée

Ça veut dire quoi ? Prioriser des aliments comme les fruits et légumes, les grains entiers, les protéines végétales ou animales de bonne qualité (quelques fois par semaine), les noix, les graines et consommer, dans la mesure du possible, local et biologique lorsque disponible.

La seule limitation (et vous voyez que je n’utilise pas le terme interdiction ou restriction) c’est de diminuer sa consommation d’aliments transformés et de sucre raffiné.

Je ne vous dis pas d’éviter de manger une crème glacée un mercredi soir ou de savourer un dessert qui vous apporte tellement de plaisir lors d’un souper entre amis. Je vous propose d’y aller dans l’équilibre, en évitant toute forme de culpabilité (donc attention aux émotions) et d’écouter votre faim pour choisir la quantité que vous dégusterez. 

3- Diminuer les sucres ajoutés

Le sucre ajouté est calorique sans apporter de nutriments essentiels. Il est important de faire la distinction entre le sucre naturel que l’on retrouve dans les fruits, les légumes ou les produits laitiers qui contiennent des fibres, des vitamines et des minéraux, ce qui modère leur effet sur la glycémie et limite les risques de prise de poids. Du côté des sucres ajoutés comme que les boissons sucrées ou gazeuses, les bonbons, les pâtisseries et les desserts, ils peuvent entraîner une prise de poids si la consommation est excessive.  De plus, les aliments riches en sucre ajouté ont souvent un faible effet de satiété, ce qui a comme conséquence d’en consommer plus.

4- Bouger son corps régulièrement

L’exercice joue un rôle crucial dans la perte de poids. Il aide à brûler des calories, à renforcer les muscles, à améliorer le métabolisme et à favoriser le bien-être général. Mais il est primordial de choisir une activité que l’on aime pour garder sa motivation et s’entrainer pour les bonnes raisons. Je vous invite à lire cet article pour en apprendre davantage sur le sujet.

5- Diminuer le stress

Lorsque nous sommes stressés, notre corps libère des hormones telles que le cortisol, qui interfère avec l’hormone de la faim (ghréline) et de la satiété (leptine) et peut provoquer des envies de nourriture riche en sucre et en matières grasses comme le corps est à la recherche d’énergie. Il faut donc trouver des techniques de relaxation comme la méditation, la respiration profonde, le yoga ou toute autre activité qui vous fait du bien et aura comme effet de réduire le stress et l’anxiété.

6- Boire 2 litres d’eau par jour

Boire suffisamment d’eau est important pour maintenir un métabolisme sain, favoriser la satiété et soutenir le processus de perte de poids. Il est recommandé de boire 2 litres d’eau tout au long de la journée. Boire de l’eau permet également de remplacer la consommation de boissons sucrées et caloriques telles que les sodas, les jus de fruits et les boissons énergisantes. Pour en apprendre davantage et avoir des trucs pour boire plus d’eau, c’est ici.

7- Être supporté par ces proches ou un professionnel de la santé

Perdre du poids peut être un défi; il est donc utile d’avoir un soutien social. Cela peut être avec des amis, un membres de la famille ou de groupes de soutien qui partagent les mêmes objectifs. Les personnes qui cherchent à perdre du poids peuvent également envisager de consulter un professionnel de la santé, telles qu’un nutritionniste ou un coach en nutrition et bien-être, pour obtenir des conseils personnalisés et être soutenues dans le processus. Il n’y a rien que de plus puissant que de nommer des intentions claires et de déterminer comment y arriver.

8 – Le truc ultime selon moi : Réapprendre à écouter les signaux de son corps

Je ne répèterai jamais assez à quel point il est important d’écouter les signaux de son corps et apprendre à le connaître pour déterminer ce qu’il a besoin.

La faim se ressent plusieurs fois par jour par des symptômes physiques et psychologiques pour combler un besoin énergétique et nutritionnel. L’objectif est donc d’y répondre avec un repas ou une collation nutritive et de ressentir les signaux de rassasiement.

Le rassasiement arrive progressivement lorsque la faim est comblée. Le cerveau indique aux organes que le corps a tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner. C’est généralement le moment où nous arrêtons de manger. Voilà pourquoi il est important de prendre son temps pour déguster son repas, bien mastiquer et utiliser ses 5 sens afin que les signaux se rendent au cerveau, soit environ 20 minutes après la première bouchée.

Quel est LE truc que vous avez envie d’intégrer de façon plus réfléchie dans votre quotidien ?